LES VISITEURS

dimanche 25 mars 2012

WADE VIENT DE VOTER ET PREDIT UNE ECRASANTE VICTOIRE DANS CE SCRUTIN




Tout a commencé par des tirs de gaz lacrymogènes dans la matinée du dimanche 25 mars 2012  au quartier Point E devant le centre où Me Abdoulaye Wade devait voter pour le second tour de la présidentielle. La police a tenté de disperser la foule composée majoritairement de jeunes thiantacounes, disciples du marabout Cheikh Bethio, venus en masse pour soutenir le président sortant. Ils ont voulu répondre aux huées qu’Abdoulaye Wade a essuyées au 1er tour de l’élection quand il effectuait son devoir civique.

C’est aux environs de 11 heures que le candidat des Fal 2012, Abdoulaye Wade, qui brigue un 3ème mandat est arrivé sur les lieux. Il était accompagné de Pape Diop, président du Sénat, de son fils Karim Wade et plus tard sa fille est venu les rejoindre. Il a été accueilli en triomphe par les talibés de Bethio qui brandissaient leurs cartes d’électeurs et des slogans en faveur de Wade et à la gloire de leur marabout.

Face à la presse Abdoulaye Wade a exhorté les sénégalais à voter massivement. Il a en outre expliqué que  le taux d’abstention au 1er tour a beaucoup influé son score avoisinant les 35% et accuse ses rivaux d’avoir mené une campagne contre lui auprès de la communauté internationale.
« Le taux d’abstention du 1er tour ne se reproduira pas cette fois ci. Ce taux d’abstention très élevé dans l’histoire politique du Sénégal  était la conséquence  d’une campagne contre moi et le Sénégal pour tenter d’effrayer les citoyens sénégalais pour qu’ils ne votent pas » a indiqué Abdoulaye Wade qui s’est dit prêt à oublié ce qui s’est passé.

Il a jouté par ailleurs que la communauté internationale notamment la France et les Etats Unis, citant nommément Alain Juppé et Carlson ont été intoxiqués par l’opposition sénégalaise qu’il y aurait risque de trouble s’il briguait un autre mandat.

Abdoulaye Wade se dit  très confiant malgré le fait que la majorité de l’opposition a rallié son ancien premier ministre Macky Sall et considère que les militants des autres partis voteront pour lui.
« Ce sont les candidats qui se sont  ralliés mais pas leurs militants. J’aurai 80% des voix  du Rewmi , 75% des partisans de Moustapha Niasse et 85% des voix socialistes » a-t-il affirmé.

Le président sortant Abdoulaye brigue un 3ème mandat dans ce 2nd tour de la présidentielle du 26 février 2012. Sa candidature a soulevé de vives polémiques et des tensions diverses à travers le Sénégal.
L’opposition qui s’est regroupée au sein du mouvement M23 avait qualifié cette candidature de trop d’anticonstitutionnelle. L’opposition sénégalaise a estimé que ce mandat vise à installer son fils Karim au pouvoir. 
A plus de 80 ans le leader du Parti Démocratique Sénégalais est toujours motivé à diriger son pays où il a accédé au pouvoir en 2000 après 40 ans de règne du Parti Socialiste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

T'en dis koi?