LES VISITEURS

lundi 30 janvier 2012

Pr Abdoulaye Dieye aux acteurs politiques "Il faut rechercher le consensus"

Le Professeur de droit public Abdoulaye Dieye a tenu ce lundi 30 janvier à la Fondation Konrad Adenauer une conférence sur le thème : Elections présidentielles, droits et devoirs des acteurs politiques.Une initiative du Réseau des Anciens boursiers de la Fondation Konrad Afenauer( RABFKA).



Les élections constituent un moment fort dans la vie démocratique des pays.
Mais en Afrique elles riment dans la plupart des cas avec des violences et des  tensions multiples, créant souvent une menace pour la paix et la stabilité, à en croire le Professeur Abdoulaye Dieye , enseignant à la Faculté de Droit de l'Université Cheikh Anta Diop. Cela est dû au fait qu'en Afrique, "il y a des stratégies et tactiques mises en places pour fausser les scrutins" a-t-il dit .

Dans le cas du Sénégal, le Pr. Dieye a pris l'exemple du projet  de loi sur le ticket présidentiel, une tentative du gouvernement qui visait à instaurer un vice-président élu et la possibilité de gagner les élections avec 25%. Ce projet retiré le 23 juin face à la contestation populaire aurait permis de "créer des conditions douces pour le chef de l'Etat de passer au 1er tour " a-t-il rappelé.

Les rendez-vous électoraux qui doivent permettre au peuple de choisir librement son dirigeant "sont tous sauf une fête de la démocratie" a indiqué le juriste, pour qui cette situation  découle du fait que les acteurs politiques   ne respectent pas les règles du jeu électoral .

"Il faut que tous les acteurs exercent leurs droits et exécutent leurs obligations" , a-t-il souhaité, et cela passe, de son avis, par la tenue d'élections libres et transparentes.

C'est pourquoi, il a estimé que  l'Administration , la Justice, les partis politiques, les médias et toutes les structures impliquées dans la tenue des élections doivent  " jouer pleinement leur rôle pour faire vivre la démocratie" .

A quelques semaines des élections présidentielles au Sénégal prévues pour le 26 février 2012, les différents acteurs politiques doivent être à la quête  du  consensus pour éviter tout conflit et préserver la paix , selon le Professeur.
"Il faut être à la recherche du consensus et du compromis en matière électorale" a ajouté le conférencier .










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

T'en dis koi?