LES VISITEURS

mercredi 2 novembre 2011

3 QUESTIONS A :MADAME BOCANDE-Responsable de la Fondation Konrad Adenauer au Sénégal

Madame Ute Bocande est adjointe au Représentant Résident de la Fondation Konrad Adenauer présente au Sénégal depuis 1976.Elle aborde les principes de la structure et les activités menées au Sénégal.


                                                                                                                  

1.Pouvez vous nous faire la présentation de la Fondation Konrad Adenauer?


La Fondation konrad Adenauer est une fondation politique allemande .Elle est rattachée au parti de l'Union chrétien- démocrate d'Allemagne(Christlich Democratische Union ).Tous les partis politiques qui sont représentés au parlement  national ont le droit d'avoir une fondation qui sont des institutions de formation de ces partis. Notre rôle est de donner aux citoyens la possibilités de se former à travers des grands programmes  dans les domaines de démocratie, justice sociale, d'économie sociale de marché...Actuellement notre chancelière,Angela Merkel s'est beaucoup engagé dans les différentes crises et elle  entretient d'excellentes relations avec les États Unis et l'Afrique.Nous suivons la doctrine sociale de l'église qui préconise une ouverture envers tous les peuples et tous le pays avec lesquelles nous entretenons d'excellentes  relations.


2.Au Sénégal,quelles sont les domaines dans les quelles vous vous activez?

A l'instar de l'allemagne,ici nous organisons des formations pour mieux ancrer les valeurs de démocratie , de la justice et de la paix .Nous soutenons aussi l'Etat et des organisations de la société civile afin de mieux asseoir le modèle démocratique. On travaille avec les ministères pour promouvoir la décentralisation et la gouvernance à la base pour permettre aux populations de prendre des décisions. Nous avons aussi  un grand programme de formation en ce sens pour les conseillers régionaux et ruraux pour les mettre dans les conditions pour qu'ils remplissent correctement les tâches qui leur sont dévolues.

3.Comment analysez vous l'état de démocratie au Sénégal et les prochaines élections présidentielles?

On a le plaisir de voir qu'au Sénégal, la démocratie est  très vivante. Le pays a connu le premier changement de régime dans la transparence et la totale liberté. C'est vrai qu'il y a des choses qui ne marchent pas mais le gouvernement et les populations sont capables  surmonter les difficultés . Les manifestations du 23 juin contre le vote de la loi qui n'était pas appréciée en est un exemple. Les Sénégalais ont réussi avec une marche pacifique à faire retirer ce projet de loi .C'est une preuve de la vivacité de la démocratie quand les populations arrivent à réagir sans faire de mal dans une totale liberté d'expression.Avec ces échéances électorales nous osons espérer que ce sera un moment fort de la démocratie.Nous nous organisons avec nos partenaires,notamment le Cesti(Centre d'études des Sciences et Techniques de l'information) et différents groupes de la société civile pour faire des formations.On fera un séminaire à Kédougou et Tambacouda sur la couverture des élections car si la presse n'est pas formée , il y a risque de dérive. On fera aussi une formation pour les femmes de Saléma sur leur rôle dans les échéances électorales pour qu'elles soient plus actives.Nous voulons que les valeurs de démocratie ne soient pas de vains mots mais qu'elles soient remplies de vie.

                                                                                                      

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

T'en dis koi?